Site europen officiel

Principales caractéristiques

Au premier coup d'oeil, l'EM-11 ressemble à une petite EM-200. En effet, elle en possède de nombreux aspects conviviaux, et notamment le même design ergonomique : simplicité et évidence des manipulations de base de la monture. Il ne faut que très peu de temps pour comprendre et maîtriser l'EM-11.
Deux câbles suffisent pour son utilisation en visuel (alimentation et raquette de commande). L'intégration totale des moteurs pas à pas sur les deux axes dans le chassis simplifie les réglages et réduit l'entretien au minimum.

On retrouve, sur l'EM-11, la même raquette de commande qui équipe les autres modèles de la marque, avec les fonctionnalités habituelles : commutateur de vitesses de rattrapages (normale/rapide avec LED témoin vert/rouge), inverseur de sens de rattrapage en A.D. et en Dec. et quatre touches de rattrapages classiques.
Il en est de même pour le panneau de contrôle. Il regroupe toutes les commandes habituellement présentes sur les autres montures : commutation hémisphère nord/sud, vitesse de suivi sidérale/solaire, réglage des vitesses de rattrapage fin et réglage de la luminosité du viseur polaire. La connectique est présente : fiche d'alimentation, fiche de la raquette de commande, port série RS-232 et port d'autoguidage.

Le viseur polaire de l'EM-11, intégré en usine et indéréglable, permet une mise en station précise en quelques minutes seulement. Celui-ci s'étalonne au moyen d'un niveau à bulle intégré; sur la monture et son réticule est éclairé par une LED interne dont l'intensité est réglable. Comme sur la JP-Z et l'EM-500, l'abaque fourni aide à retrouver la position de l'étoile Polaire en temps réel. Vous pouvez toutefois obtenir plus de précision sur sa position avec un logiciel spécialisé (type PolarisFinder).